AU FIL DU TEMPS EN TROMPE L’ŒIL

 

AU CENTRE DE CHATILLON

Profitant de la réfection des façades des bâtiments communaux (école et église de Châtillon, ancienne école de Vouvray et également la mairie), et de l’aménagement du cœur du village (hôtel devenu appartements et bibliothèque) les élus ont imaginé « colorer» et animer le pan sud de la mairie. Le projet retenu est le principe du trompe-l’œil qui nous permet d’ouvrir des fenêtres fictives, et de les animer de personnages présents dans l’histoire de Châtillon.


Au 2ème étage :
A gauche, on peut observer Louis Astier (1881-1951) qui fut Maire pendant la 2ème guerre mondiale, dont la pondération permit d’éviter le pire pendant ces temps de troubles, et qui au départ récrié, reçut plus tard l’estime de ces concitoyens. La rue où il résidait porte désormais son nom.
Au centre, César Caire, (né à Châtillon en 1861, mort en 1931) avocat à la cour d’appel de Paris, président du Conseil municipal de Paris et vice-président du Conseil Général des hauts de Seine. Il était pour la liberté de religion, pour l’enseignement de l’éducation civique à l’école et a écrit plusieurs ouvrages dont un très remarqué sur « la législation sur le travail industriel des femmes et des enfants ». Il était contemporain et fidèle ami du Dr Julliard. Sa maison est située proche de la Mairie.

A droite, Louis Joseph Julliard (1854-1929) Très brillant étudiant en médecine, il était sorti 1er de sa promotion ; lauréat des Hopitaux de Lyon, puis de la faculté de Paris. Il aurait pu suivre une brillante carrière en se spécialisant ou en choisissant la voie de l’enseignement, pourtant il a préféré revenir et exercer à Châtillon, où il se consacra au bien-être de ses concitoyens. Il fut pendant 25 ans un Maire dévoué pour sa commune, et créa pendant la guerre de 14-18 un hôpital de campagne. Il demeurait rue Louis Astier (rue de la gare à l’époque).

Au 1er étage : sur le balcon et de gauche à droite Claude François Passerat de la Chapelle (1707-1784) était médecin, il fit carrière dans les armées de Louis XV. En 1756, il fut nommé médecin de l’armée du roi à Minorque. Ses états de service lui avaient fait mérité la qualité de Monsieur frère du roi, il fut anobli en 1769. En 1777, il acheta la seigneurie de Mussel. Voltaire appréciait sa distinction d’esprit, et tous 2 échangèrent de nombreux courriers et restèrent en relation pendant 30 ans. Il habitait la grande maison située derrière le monument aux morts.
Près de lui on distingue Mme d’Epinay, qui fréquentait les salons littéraires de l’époque et qui recevait elle-même des écrivains illustres. Ecrivain célèbre avant la révolution, contemporaine de Voltaire, Diderot et proche de Rousseau, c’est lors d’une visite à Voltaire, que prise d’un malaise, elle dut séjourner plusieurs jours à Châtillon.

Enfin, à droite sur le balcon, Jean Amé de Bouvens (né vers 1560 d’une famille de diplomates et de militaires de Savoie) il devient seigneur de Musinens et de Michaille par son mariage, le 15 décembre 1578 avec  Hélène de Châtillon, (fille de Claude de Châtillon resté sans descendance masculine) dernière héritière de la maison, qui apporta en dot un village de 200 âmes.

Hélène de Châtillon  appartenait à une des plus anciennes familles féodales de la Savoie et du Bugey, laquelle avait participé aux Croisades et à la guerre de 100 ans. Au XIIème siècle leur domaine s’étendait du Jura au nord de la Savoie. Hélène et Jean Amé de Bouvens n’ont jamais habité Châtillon, le château familial ayant été détruit depuis bien longtemps.

 

AU CENTRE DE VOUVRAY

Dans le cadre de la poursuite de la rénovation des bâtiments communaux, de l’embellissement de la place de la Michaille, la nécessité d’animer le mur du lavoir longeant la route s’imposait.

 

 

 

 

 

 

Au début du XXème siècle, les femmes du village se retrouvaient au lavoir au moment de la lessive, d’où l’idée d’y représenter 3 lavandières. Sur le côté, l’architecture du bâtiment nous a contraint à opter pour un ouverture plus petite que prévu, par laquelle on distingue un paysan avec une vache d’antan, rendant ainsi hommage à la population du Vouvray d’Antan, et au Comice, la plus importante manifestation agricole de la région.

Quelques photos...

MAIRIE-HORAIRES OUVERTURE

Lundi, mardi, jeudi, vendredi :
8h30-12h00 / 13h30-17h30
Mercredi :
8h30-12h00 / 15h00-17h30
Tél. : 04 50 59 74 94

SERVICE SCOLAIRE

Lundi - mardi de 13h30 à 17h00
Mercredi de 8h30 à 12h00
Jeudi - vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00

SERVICE URBANISME

Le service urbanisme est ouvert au public : - Sur rendez-vous lundi et mardi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h30, mercredi et vendredi de 8h30 à 12h00 - Sans rendez-vous jeudi de 8h30 à 12h00.

REAGIR EN CAS D’ATTAQUE TERRORISTE

PLAN CANICULE